Les mots gascons du "Dictionnaire de la palombe" sur les ondes de "Radio Entre-deux-Mers"

Publié le par Jacques GAYE

 (photo effacée du blog)

 

www.re2m.com

 

Dans le studio de "Radio Entre-Deux-Mers", rue Saint-Romain à Sauveterre-de-Guyenne, mardi 22 mars 2011, de 18 h 00 à 19 h 00, Jacques Gaye, co-auteur du "Dictionnaire de la palombe", a été interviewé, en gascon, par Alain Pierre, animateur de l'émission "Adishatz"

Cette émission a été rediffusée samedi 26 mars 2011, de 9 h 00 à 10 h 00.

 

Emission "Adishatz" en occitan le mardi 22 mars 2011 (animateur : Alain Pierre, de Dieulivol)

Invité, Jacques Gaye, pour paler du livre "Dictionnaire de la palombe" paru aux Editions Sud Ouest en septembre 2009.

 

Auteurs du livre : Jacques Gaye, paloumayre à Escoussans (dans l'Entre-deux-Mers), Jacques Luquet (président de l'ANCP, Association Nationale des Chasseurs de Palombe ; collectionneur d'objets anciens et d'archives au sujet de la palombe), Pierre Verdet (créateur du "Comptage des palombes" dans le journal Sud Ouest, paloumayre en Haute-Dordogne) 

 

Présentation du livre par Alain Pierre (en occitan) : Dans le "Dictionnaire de la palombe", nous trouvons des mots gascons, basques, béarnais, français. Il y a de la culture occitane, de la sociologie, des recherches sur l'origine de la chasse à la palombe, ... 

 

Alain Pierre : "Pour Jacques Gaye, la chasse à la palombe est une passion familiale."

Jacques Gaye : "J'ai vu mon grand-père chasser la palombe. Moi-même, je chasse dans un "jouquet" à l'emplacement où chassait mon père, dans le bois du Hayas, à Escoussans. Pour François Mauriac qui visitait des palombières dans la région de Saint-Symphorien (Sud-Gironde), une palombière est une installation où l'on chasse uniquement au filet ; dans un "jouquet", on chasse la palombe au fusil." 

 

Migration automnale des palombes : Les palombes partent du nord de l'Europe, évitent en France un peu le Massif Central et arrivent dans l'entonnoir du Sud-Ouest pour franchir les Pyrénées basques et aller hiverner en Espagne et au Portugal. Mais, durant l'hiver 2010, nous avons assisté à un important hivernage dans le Sud-Ouest.

 

En Angleterre, on organise des battues administratives sur la palombe car cet oiseau est un fléau agricole. Il faut savoir que les Anglais vendent, en Europe, 800 000 à 1 million de palombes congelées, étiquetées en France de la façon suivante : "Pigeon ramier / origine : U.K."

 

La palombe, dans le Sud-Ouest, c'est une civilisation, une culture.

Le mot "palombe" vient de la dénomination scientifique, en latin, Columba palumbus.

 

Combien de mots dans le "Dictionnaire de la palombe" ? 1 157 mots ; 434 photographies + documents d'archives ; 153 références bibliographiques. Les photos en couleurs sont celles des auteurs. La palombe de la couverture du livre a été prise en photo par Pierre Verdet, le long des berges de la Seine, à Paris.

Alain Pierre : "La présentation du livre est de qualité. De très belles photos. Dommage que l'émission "Adishatz" ne soit pas télévisée ! C'est un livre grand public, pas uniquement adressé aux paloumayres."

 

Préparation de la palombière : Dans son livre "Passion d'Automne / Les paloumayres girondins", réalisé avec le soutien de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Jacques Gaye a mené une enquête sociologique. Nous y lisons que, en moyenne, le paloumayre girondin consacre 38 journées pour préparer sa palombière et qu'il y chasse pendant 40 journées.

 

* Une chanson maintenant : " La paloume "

 

Comment lire le gascon ? Jean Bonnemason, de Langon, a aidé Jacques Gaye pour réaliser le tableau de la page 10. Par exemple, je lis : "ei" ; je prononce : "eil" et pour l'écriture "normalisée" des mots gascons (en italiques, dans le livre).

Comment lire le basque ? Michel Ernaga, de Bayonne, a adopté le même schéma pour l'écriture des mots basques.

 

A la lettre A du "Dictionnaire de la palombe" : 86 mots (18 gascons, 15 basques)

Mots gascons : abraquer ; acabailles ; acabat ; aclapa ; adiou ; aganit ; agassé ; agit ; agrainer ; ajaou ; ajouc du soir ; s'ajouquer ; alirot ; aouiche ; appeau ; appeau de tuet ; arrusclayre ; astouret ; aubanèque

Mots basques : abata ; abatakariak ; ahana ; aihotza ; airekagia ; aizkora ; akerra ; alturan ; apal-apala ; apalatza ; apeua ; arbola ; arlota ; arma ; arruketa

 

Agrain : Autrefois, le chasseur agrainait, en hiver, les palombes avec des glands. A la fin du XIXe siècle, Félix Arnaudin (de Labouheyre, dans les Landes) a décrit ce mode de chasse. Actuellement, l'agrainage avec du maïs est interdit après le 20 novembre. 

 

Les Acabailles : Très belle photo (p 13) dans une palombière où l'on voit un guitariste animer le repas des acabailles (de fin de chasse). Le musicien, c'est Peter, un hollandais, invité à la palombière de Jacques Gaye. Pour cette fête, le mot "pampaillet" est aussi utilisé par le paloumayre. Ce dernier mot désignait autrefois le repas de fin des moissons. A la palombière, existe un rituel : l'invité apporte à boire et / ou à manger ...

 

L'appeau (l'apèu, en gascon ; prononcer : l'apèou) : L'appeau, en français, est un instrument avec lequel on imite le cri d'un animal. L'appeau du paloumayre, c'est l'appelant en français. Cette distinction entre les deux termes est mentionnée dans un texte de loi. François Mauriac utilise le mot "appeau" dans Thérèse Desqueyroux et dans Les Mémoires intérieurs.

 

Pression de chasse sur la palombe : En France, la palombe est le gibier le plus prélevé. Un arrêté de 2003 autorise les installations avec des appelants (palombes et / ou pigeons) dans 68 départements. On estime le tableau annuel des chasseurs français à 5 millions de palombes. Cependant, cet oiseau ne fait pas partie d'une espèce menacée actuellement.

 

* Une chanson de Jean-Paul Verdier (en français et en occitan)

 

Alain Pierre : "Le "Dictionnaire de la palombe", un livre aussi scientifique, sociologique, ..."

 

Autoroute des palombes : C'est la zone géographique du Sud-Ouest où la migration automnale des palombes est la plus importante. Dans notre région, la largeur de ce couloir va, par exemple, de Sauveterre-de-Guyenne à Marmande. Un peu comme le couloir de la migration des grues. Pendant la saison 2010, en moyenne, 300 vols de palombes ont été observés à Targon et 800 à Dieulivol (ces deux communes étant distantes de 30 km).

 

Biroulayre : mot gascon désignant une palombe qui passe dans tous les sens ; aussi appelée "rôdeuse". Elle ne répond pas aux appeaux ; le paloumayre dit alors : "Elle connaît la musique ...". Virolar signifie, en gascon, "tourner et retourner", "rôder" (prononcer le "v" : b et "o" : ou). Une biroulayre va d'un endroit boisé à un autre ; il ne faut pas oublier que la palombe est un oiseau essentiellement arboricole.

 

Amendes : Il y a quelques années, dans le journal SUD OUEST, Bernard Lafon a fait une liste des amendes en vigueur dans les palombières. Par exemple, un invité ou un paloumayre qui tue un appeau, doit revenir à la palombière avec un gigot. Une autre amende, assez courante : Un paloumayre qui a fait une "cagade" (bêtise) en chassant, est de corvée de vaisselle après le repas de midi ...

 

* Une chanson du Pays basque, "Boga, boga"

 

Alain Pierre : Dans le "Dictionnaire de la palombe", nous trouvons, pleines pages, des photographies fantastiques, par exemple le grillage des "castagnes" (châtaignes), page 77. Cette dernière photo a été prise dans le sous-bois de la palombière de Jacques Gaye, avec les rayons de soleil de l'après-midi dans la fumée.

 

Bourrut : Avec les "castagnes" grillées, on boit du "bourrut" (vin blanc nouveau en fermentation). Page 62, Claude Paillet, paloumayre à Soulignac (Entre-deux-Mers) en train de déguster un verre de "bourrut" tout en observant le ciel. Pendant les "creux" (moments de la journée ou même journée entière sans passage de palombes), on peut faire griller des châtaignes, jouer à la belote, regarder la télé, écouter la radio ("Radio Entre-Deux-Mers" de Sauveterre-de-Guyenne ou "Radio Palombe" de Mauléon), aller chercher des champignons, ... 

 

Cercle : Page 79, deux photos du "Cercle des Ouvriers" de Saint-Symphorien ; sur un cliché : des "belotayres" à côté d'un vieux poêle, des paloumayres au comptoir, une palombe empaillée sur une mécanique. On trouve des cercles dans le Sud-Gironde et le Nord des Landes. C'est une très ancienne structure associative, datant du temps des résiniers de la forêt landaise. A Saint-Symphorien, chaque année, fin novembre, le Cercle des Ouvriers organise les Acabailles de la Palombe.

 

Chafres : surnoms ; chafrar, en gascon, c'est donner un sobriquet. Dans une palombière de Lerm-et-Musset (Sud-Gironde), des appeaux se nomment : Coluche, Krasuki, Papin, Pasqua, Juppé, ... Dans cette même installation, la plus belle palombe-appeau s'appelle Claudia Schiffer. Jean-Pierre Bugeade, paloumayre à Saint-Sulpice-de-Pommiers (près de Sauveterre-de-Guyenne), possède une palombe qui s'appelle Carla.

 

Chant, Chanter : Alain Darroze a été cuisinier de François Mitterrand, à l'Elysée. Depuis une des fenêtres des cuisines, il "chantait" les palombes du parc : " Couou, coucou ... , coucou, coucou ... , cououk ".

François Mauriac emploie le verbe "coucouréger" quand il cite son cousin paloumayre : " A peine les a-t-il fait poser, qu'il "coucourège", qu'il imite le roucoulement rauque de l'oiseau et il l'attire ainsi vers la captivité et vers la mort avec ce chant qui est un appel tendre et passionné."

Dans la tour (22 mètres) de la palombière "La Toulouse", à Saint-Léger-de-Balson, près de Saint-Symphorien, sont inscrites des citations de François Mauriac au sujet de la palombe et des paloumayres, dont une très belle qui se trouve dans l'article que Jacques Gaye vient de rédiger pour la revue "Palombe & tradition" : "Les palombes ne sont pas là encore. Mais le cousin est un amoureux qui arrive le premier au rendez-vous. Il arrive longtemps d'avance et ne s'ennuie pas ; attendre ce qu'on aime, c'est déjà le posséder."

 

Poème de Bernard Lubat (dans le livre de Bernard Lafon, "Octobre bleu") :

" Matériel spirituel, une culture de la capture,

  Attente, silence, espérance,

  Une poésie de la passion.

  Et en plus, on les mange. " 

 

* Musique : "Monjoi", un groupe de Provence

 

Alain Pierre : Des paysages, de la gastronomie dans le "Dictionnaire de la palombe"

 

Recettes de cuisine :

Pas de recettes de cuisine de grands restaurateurs. Sur les ondes de Radio Entre-Deux-Mers, Jacques Gaye tient à citer Claude Darroze, restaurateur à Langon, qui dit à ses clients : "Si vous n'aimez pas une palombe servie saignante, prenez un autre plat." Au Pays Basque, lors de la fête de la palombe d'Aïnhoa, en octobre 2010, au restaurant "Oppoca", les palombes rôties étaient servies saignantes. Dans l'Entre-deux-Mers, c'est plutôt l'entrecôte grillée sur de la braise de sarments de vigne, qui est servie saignante.

* Salmis de palombes : Dans le "Dictionnaire de la palombe", nous trouvons la recette du salmis de palombes de Josette Gaye, la mère de Jacques (avec des légumes et les palombes entourées de ficelle pour éviter que leur chair ne se désagrège). Il y a aussi la recette du salmis de palombes de la grand-mère de Marie-Jo (d'Uzeste) ; cette dernière organise, chaque année, une soirée-palombes au Café des Sports d'Uzeste.

* Palombes à la ficelle : rôties, dans la cheminée, devant des braises de "vignotes" (pieds de vigne) - comme les bécasses (ou un poulet ou un cuissot de sanglier).

* Palombes en crapaudine : palombes grillées sur un gril et flambée avec un capucin contenant du lard ou de gras de jambon ; c'est une recette que Jacques Gaye a trouvée dans un livre de Jean-Pierre Xiradakis, restaurateur à Bordeaux.

* Tapas de palombes : recette d'un paloumayre du Lot-et-Garonne

* Recette italienne : recette que Jacques Luquet a trouvée en Italie

   

* Vol géant : Le 21 janvier 1981, un vol de 30 km de long a été observé en Espagne, en Estrémadure ; ce "vol géant" a été estimé à 2,3 millions de palombes. Durant la migration automnale 2010, à Urrugne, on a observé, pendant une journée de grand passage, des palombes pendant deux heures, d'une façon presque continue ...

 

Alain Pierre : Nous pourrions passer la nuit pour parler du "Dictionnaire de la palombe" ...

 

A la fin de l'émission "Adishatz", Alain Pierre a fait état des ventes du livre "Dictionnaire de la palombe" : 8 000 actuellement. Les Editions Sud Ouest pensent atteindre le chiffre de 10 000.

Jacques Gaye a demandé quelques secondes pour informer les auditeurs de Radio Entre-Deux-Mers qu'une deuxième fête de la palombe aura lieu à Pellegrue, le samedi 3 septembre 2011. 

 

 

Radio Entre-deux-Mers 3 mars 2011

 

De gauche à droite : Jacques Gaye, André Combalié et Daniel Testet dans le studio de Radio Entre-deux-Mers, le jeudi 3 mars 2011, pour parler de l'hivernage de la palombe, de sa migration de retour, de la préparation de la palombière, ...

Trois paloumayres de l'Entre-deux-Mers : Jacques Gaye à Escoussans, André Combalié à Saint-Ferme, Daniel Testet à Pellegrue.

 

daniel-testet-venu-parler-de-son-livre-a-dire-d-ailes[1]

 

Sur les ondes de Radio Entre-deux-Mers, Daniel Testet présentant son livre "A dire d'elles / des palombes ... et des hommes" paru aux Editions de l'Entre-deux-Mers en 2010.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article