La Saint-Luc n'est pas la seule référence

Publié le par Jacques GAYE

Titre d'un article de Patrick IZAUTE dans le journal SUD OUEST Sud-Gironde du jeudi 18 octobre 2012 :

La Saint-Luc n'est pas la seule référence

Article du journal :

Le grand truc aujourd'hui ? Cela reste à prouver.

"A la Saint-Luc, lou gran truc" avait-on l'habitude de dire autrefois en référence au pic migratoire des palombes à la mi-octobre. Apparemment, aujourd'hui, ce dicton tient plus du mythe que de la réalité. Le passage des oiseaux bleus ayant tendance à s'être décalé dans le temps.

Lors des deux dernières saisons, les chasseurs ont vu défiler nombre de migratrices aux alentours du 18 octobre. En sera-t-il de même cette année ? Trois passionnés de l'oiseau bleu livrent leurs impressions sur ce jour incontournable de la saison.

Daniel TESTET, chroniqueur pour le magazine "Palombe et tradition", dresse une analyse globale. "Dans les années 70-80, la Saint-Luc représentait la période faste de la migration. Je me souviens d'un de ces jours où nous avions comptabilisé plus de 90 vols. Depuis, les choses ont bien évolué en fonction du climat et de l'alimentation de l'oiseau bleu. Il reste néanmoins un mythe autour du 18 octobre, même si les passages conséquents sont plus tardifs."

Pour Jacques GAYE, auteur de plusieurs livres sur la palombe, saint Luc n'est pas le seul saint à jalonner la route de l'oiseau vers l'Espagne. "On a l'impression qu'à chaque saison de migration de la palombe, il n'y a que la Saint-Luc qui compte et, pourtant, il y a d'autres saints qui marquent ce mois de chasse. A commencer par saint Michel (le 29 septembre). Déjà, en 1959, François Mauriac écrivait dans "Mémoires intérieurs" : "Avant le 15 octobre, je ne vois prendre aucune palombe. C'est saint Luc qui préside au grand passage. Mais mon cousin, chasseur à Préchac, a plus confiance en saint Simon (fêté le 28 octobre)."

D'accord avec Daniel et Jacques, Philippe DUBRANA, paloumayre à Aillas, évoque un moment fort en termes de tradition. "Les palombes passent plus tard, hormis quelques exceptions, mais la Saint-Luc reste un moment particulier aux parfums d'humus, de brume matinale, de cèpes. C'est l'occasion de recevoir les amis, les connaissances. Bref, un moment de grande convivialité et de souvenir, même si les palombes ne sont pas au rendez-vous."

 

" Dictionnaire de la palombe " de Jacques GAYE, Jacques LUQUET, Pierre VERDET (p 289 et 290) :

Saint-Michel : "A la Sent Miquèu, l'apèu." (en gascon) - "A la Saint-Michel, l'appeau." Le 29 septembre, jour de la Saint-Michel, tous les appelants du paloumayre doivent être sur leur barre et les mécaniques fonctionner correctement.

Saint-Gérard : "A la Sent Girard, palomas a la traucada." (en gascon) - "Pour la Saint-Gérard (3 octobre), les palombes apparaissent à la trouée des arbres."

Saint-Géraud : "A la Saint-Géraud (13 octobre), tout fait appeau."

Saint-Luc : "A la Sent Luc, lo gran truc." (en gascon) - "A la Saint-Luc (18 octobre), le grand coup" (ou grand pic migratoire).

Saint-Grat : "A la Sent Grat, lo gran patac." (en gascon) - "A la Saint-Grat (19 octobre), le grand coup."

Saint-Crépin : "A la Sent Crespin, palomas devath los pins." (en gascon) - "Pour la Saint-Crépin (25 octobre), les palombes viennent sous les pins."

Saint-Simon : "Sent Simon, Rei de la Paloma." (en gascon) - "La Saint-Simon (28 octobre) est le jour royal des palombes."

Saint-Martin : "A la Sent Martin, la fin." (en gascon) - "A la Saint-Martin, la fin." Le 11 novembre, jour de la Saint-Martin, c'est généralement la fin de la migration des palombes."

 

Quelques dictons extraits du "Carnet du Paloumayre" de Daniel TÉODOMANTE :

* A la Saint-Michel (29 septembre), les premiers coups d'aile.

* Le passage démarre à la Saint-Gérard (3 octobre).

* Il ne faut pas abuser de l'apéro à la Saint-Géraud (13 octobre).

* A la Saint-Luc, le grand truc (18 octobre).

* A la Saint-René (19 octobre), on a la goutte au nez.

* Les palombes se posent dans les pins à la Saint-Crépin (25 octobre).

* Attention de ne pas trop boire de canons à la Saint-Simon (28 octobre).

* A la Saint-Martin (11 novembre), tire ton vin.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article