Banquet inaugural d'un jouquet au Hayas (14 juillet 2011)

Publié le par Jacques GAYE

DSC08157 

Aidé du paloumayre Jean Pelicano, le petit Pierre coupe la ficelle afin de permettre aux invité(e)s de monter à l'échelle du nouveau "jouquet" (à 25 mètres de l'ancien). 

 

DSC08162

Après le melon, "discours" de Jean Pelicano : " Je tiens à remercier d'abord Jacky Gaye et Gilles Bougréau de m'avoir permis de reprendre la palombière avec eux. Je remercie ensuite Olivier Nadal de nous avoir autorisés à monter ce nouveau jouquet dans sa parcelle de bois, ainsi qu'Alain et Vincent Riot pour le prêt de la flèche téléscopique qui nous a bien rendu service. Et maintenant, je remercie vivement tous ceux qui ont donné de leur temps libre : mes beaux-frères, mes amis, pour monter cette chasse qui, j'espère, nous fera poser et tuer quelques palombes. Sans oublier Marie-France, mon épouse, qui a préparé les repas lors de la construction du jouquet. Merci à tous d'être là aujourd'hui. Et, s'il vous prend l'envie de voir passer des palombes, vous serez les bienvenu(e)s dans notre nouvelle cabane. "

 

DSC08165

Après le rôti, "discours" de Gilles Bougréau (sans papier) : " La chasse à la palombe est une passion. Mais n'oublions pas que le droit de chasse a été acquis grâce à la Révolution Française, en 1789, et que le 14 juillet (aujourd'hui) est notre fête nationale. Pour notre nouvelle installation, un grand merci à tous ceux qui nous ont beaucoup aidés. Et bienvenue à tous les chasseurs de la région. A notre palombière, nous accueillons toujours avec plaisir nos nombreux invités."

 

DSC08169

Après le fromage, "discours" de Jacky Gaye :

" Aujourd'hui, pour le banquet inaugural de notre nouveau "jouquet", nous sommes 37 convives. Nous aurions pu être plus nombreux. Je vais vous donner la liste des excusés : ♦ le président de l'ACCA d'Escoussans, Michel Riot, qui participe à l'organisation d'un ball-trap à Mimizan (Les prochains balls-traps d'Escoussans auront lieu le dimanche 31 juillet - organisé par le Comité des Fêtes ; le samedi 6 août, l'après-midi et en nocturne, avec un repas-cagouilles et gibier, et le dimanche 7 août, toute la journée - organisé par l'ACCA d'Escoussans) (Je représente un peu l'ACCA d'Escoussans puisque je suis le secrétaire de l'association : La semaine dernière, Michel Riot m'a demandé, pour la gendarmerie de Targon, les statuts de l'ACCA qui datent de 1982.) ;  ♦ aussi excusé, le président de l'ACCA de Soulignac, Michel Renaud qui, aujourd'hui, est chez sa fille, à Argelès-Gazost, dans les Pyrénées (Les trois paloumayres d'ici, Jean, Gilles et moi-même, nous lui avons adressé une lettre pour lui demander l'autorisation de chasser la palombe dans notre nouveau "jouquet".) ;  ♦ le maire d'Escoussans, Jean-Michel Menguin, aujourd'hui à Ronce-les-Bains (Le maire d'Escoussans est représenté, à notre table, par Gérard Andreani, 3ème adjoint.) ; ♦ le maire de Soulignac, Alain Pargade, aujourd'hui à Arcachon ; ♦ les journalistes locaux, Danielle Fidaire, correspondante cantonale du journal SUD OUEST (Au mois de mars dernier, Danielle Fidaire a fait paraître un article au sujet de la construction du nouveau "jouquet") (Le mot "jouquet" est gascon ; il est issu du verbe "jocar", se percher.) ; Daniel Testet, correspondant cantonal de l'hebdomadaire "Le Républicain" pour le canton de Sauveterre-de-Guyenne, et avec qui je prépare la deuxième fête de la palombe de Pellegrue qui aura lieu le samedi 3 septembre. ; ♦ Jeannot Bertin et Eric Paillet qui sont à un banquet de gibier, à Frontenac (Aujourd'hui, pour l'apéritif, Eric Paillet nous a offert un cubitainer de vin blanc liquoreux "Cadillac 2010".)

" Historique des palombières du Bois du Hayas : ♦ Après la guerre de 39-45 (ou peut-être avant ?), André Déjean, dit "Féfé", a monté une palombière à l'emplacement de l'actuel parking des invités. ♦ Sa deuxième palombière se trouvait à 50 mètres d'ici, à droite du vieux jouquet, dans une parcelle de pins ; André Déjean y chassait la palombe avec Jean Gaye. Féfé, mécanicien à Escoussans, fabriquait les mécaniques. Jean grimpait aux pins à la force des bras pour installer les barres des appeaux. ♦ Puis, M. Menguin (d'Escoussans) s'est installé à leur gauche et ce fut "la guerre" entre paloumayres. ♦ Quelques années plus tard, Jean Gaye a monté une palombière, du côté de Bareille, au Bois Noyé. ♦ En vendangeant à Reygnac, Jeannot Bertin et Jacky Gaye voyaient passer des palombes au-dessus du Bois du Hayas. D'où l'idée de ré-installer une palombière ici-même, en 1976 (35 ans déjà ...) : une cabane à même le sol (car, devant, les pins de M. Duperrieu venaient d'être coupés) et des appeaux dans trois chênes (ceux de Francis Nadal) toujours debouts.  ♦ Puis, les chênes de devant poussant, un premier "jouquet" a été construit en 1985 ; un deuxième en 1995 (celui que vous voyez derrière moi et qui, sur des poteaux de châtaigniers secs, est toujours debout après deux tempêtes, celle de 1999 et celle de 2009. Dans ce dernier "jouquet", Gilles dont la famille demeure dans la région d'Orléans, s'est formé "paloumayre". ♦ En 2005 (date à vérifier), les Onillon (d'Escoussans, Arbis et Targon) ont monté une palombière à notre droite, à 285 mètres (mesure faite avec le GPS manuel de Peter Staring) - la distance minimale réglementaire est de 300 mètres. ♦ En novembre 2009, après la soirée-palombe d'Escoussans où j'ai dédicacé le livre "Dictionnaire de la palombe", Jean est venu me demander s'il pouvait chasser la palombe avec moi. Pendant la migration automnale de 2010, il s'est rendu compte-compte du sens du passage des palombes et des transformations à faire à l'installation. En janvier 2011, la construction du nouveau "jouquet" a commencé. La cabane maintenant terminée, il reste à ajouter des appeaux sur la gauche et devant. Le grimpeur qui monte aux arbres sans échelle ..., sera là le samedi 30 juillet. 

Remerciements : ♦ le président de l'ACCA d'Escoussans, Michel Riot, qui nous avait offert un chevreuil entier pour le banquet d'aujourd'hui ; mais ni Jean, ni Gilles, ni moi-même, nous n'avons eu le courage de le cuisiner et nous n'avons pas voulu le demander à Alain Riot car ce dernier est ici notre invité... ♦ le président de l'ACCA de Soulignac, Michel Renaud, qui nous a donné l'autorisation de chasser la palombe à Soulignac, sur la parcelle n°682 de la famille Nadal (Souvent, vous avez pu lire, dans les journaux ou les livres, que je suis paloumayre à Escoussans. En réalité, le parking des invités est dans la commune d'Escoussans et l'installation de chasse à la palombe dans la commune de Soulignac. Dans ce bois, vous trouverez deux bornes communales (avec deux lettres gravées : S et E) pour le vérifier.) ; ♦ tous les "artisans" (professionnels et amateurs) du nouveau "jouquet" ; ♦ ceux qui nous ont prêté leur matériel ou qui sont venus avec leurs engins : flèche téléscopique d'Alain et Vincent Riot pour quiller les poteaux et placer les chevrons ; tracto-pelle d'André Faugère pour faire un nouveau chemin dans le bois, recouvert maintenant de débris de tuiles ; échelles, camion, groupe électrogène, outillage divers des charpentiers-couvreurs de la Benauge (Eric Lenoir et Frédéric Bergez) ; tracteur de Jeannot Bertin pour amener les poteaux en acacia ; ♦ Josette et Jean Gaye qui ont permis de couper des acacias dans leur bois de Chardavoine, à Soulignac, et qui s'occupent des appeaux (pigeons et palombes), tout au long de l'année, à Reygnac - comme Arlette Riot le fait, à la Citadelle, pour les paloumayres du Carbouey ; ♦ Ma mère, Josette, et ma soeur, Marie-Claude, qui ont préparé, aujourd'hui, les haricots verts ; ♦ Jean, le "chef d'équipe" lors de la construction du nouveau "jouquet" ; je pense que nous pouvons l'applaudir ! Merci, Jean, d'avoir donné un nouveau souffle à l'installation. Et merci à toute l'équipe. 

" Actualités du Bois du Hayas et de la Palombe : ♦ Les rédacteurs bordelais du Guide Hachette des Vins, avec le directeur parisien, sont venus déguster des entrecôtes dans la salle à manger de l'ancien "jouquet", le jeudi 28 avril 2011, juste après la dégustation des Sauternes et Barsac à la Tour Blanche ; des cèpes (du "séquey") ont été trouvés à droite du "jouquet" ; ♦ En octobre 2011, les paloumayres du nouveau "jouquet" recevront un journaliste de la revue nationale "Connaissance de la Chasse" ; ♦ Dans le dernier numéro de la revue "Palombe et tradition" (été 2011), vous trouverez un article que j'ai rédigé au sujet des fêtes de la palombe dans le Sud-Ouest ; ♦ Prochaines fêtes de la palombe : le dimanche 31 juillet à Luxey, le samedi 3 septembre à Pellegrue, le samedi 1er octobre à Bazas ; ♦ Vous trouverez des photos de la construction du nouveau "jouquet" dans mon blog-internet (tapez sur un moteur de recherche : "Dictionnaire de la palombe") ; ♦ Une coupe rase à venir, devant la vieille cabane, par Julien Onillon qui a déposé, à ce sujet, un dossier à la mairie d'Escoussans ; cela dans le but de faire un semis de pins.

" Enfin, je remercie les invité(e)s qui écriront, à la fin de cet exemplaire du "Dictionnaire de la palombe", quelques mots au sujet de la construction du nouveau "jouquet" et du banquet inaugural. "

Voici ces mots : / * "Quelle belle journée de fête autour d'une passion commune. J'en ai une plus grosse que vous ; je parle de la passion ..." ; / * "Merci pour ce délicieux moment passé en compagnie de passionnés ... et d'avoir participé à la construction de ce jouquet." ; / * "Merci beaucoup pour cette belle journée. Une belle installation qui laisse présager de belles journées de chasse par une belle équipe de passionnés." ; / * "Merci pour ce repas et bonne chasse" ; / * "Merci de votre accueil. Bonne saison de palombe à souhaiter. Merci de votre repas." ; / * "Je vous souhaite de bonnes saisons de chasse et beaucoup de moments chaleureux autour de bonnes tables." ; / * "Un grand merci pour ce fabuleux repas" ; / * "Super journée + très bonne ambiance" ; / * "Merci de votre invitation" ; / * "Encore une journée sans palombes ? Est-ce le but de cette palombière ?" ; / * "Je vous souhaite une très bonne saison 2011 et beaucoup de palombes posées. Je serai des vôtres pendant une journée de chasse." (signé : Marot) ; / * "Coucou, c'est Alexandre. C'est pour te rappeler, Jean, qu'il ne faut pas tirer au vol les palombes. J'espère que tu vas m'inviter à ta palombière." ; / * "Bonne journée. Merci à tous les paloumayres du Hayas." ; / * "Merci pour cette bonne journée. Tout y était parfait. Merci."

 

DSC08183

Pendant le café-cognac, "discours" de Josette Gaye : " Il faut d'abord que je vous remercie de cette invitation qui nous (Josette et Jean Gaye, Marie-Claude Roques) nous a fait plaisir car, vous savez, dans la famille Martin et maintenant Gaye, j'ai toujours vu chasser la palombe - depuis mon enfance ... Nous habitions à Monpezat (un lieu-dit de Mourens) avant la guerre de 39-45. Mon père, Joseph, avait une palombière qui se trouvait à Arbis, au lieu-dit "Le Carbouey", près de la palombière actuelle de Michel Riot. C'était un monsieur de Cadillac qui, tous les jours, tenait cette chasse, car, à l'époque, les palombes passaient pendant les vendanges. Maintenant, elles passent toujours aux mêmes dates mais les vendanges ont lieu plus tôt. Puis, la guerre est arrivée : plus de chasse autorisée ... La famille Martin est venue habiter à Escoussans, au lieu-dit "Reygnac". La guerre finie, tout a recommencé. Et, c'est André Déjean (d'Escoussans) qui a dit à mon époux, Jean : "Et si nous faisions une palombière dans le Bois du Hayas ?" A l'emplacement où vous êtes actuellement. Je venais à la cabane avec Mathilde, la femme de M. Déjean, pour porter le repas de midi et manger avec les chasseurs. Les vols de palombes ne se posaient pas toujours où les paloumayres le voulaient. Alors, le père de M. Déjean (un farceur) dit aux chasseurs ce qu'il fallait faire : mettre la cabane sur des roulettes et les pins dans des pots de fleurs ... Puis, un jour, la palombière a été abandonnée ... C'est Jacky qui, plus tard, a repris l'installation. C'est toujours au même endroit, à quelques mètres près. Mais, jusqu'à quand ? Nous ne le savons pas. Alors, Messieurs les Chasseurs, je vous souhaite de bonnes saisons de palombes et surtout une bonne entente entre vous. "

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Jacques Nono 15/07/2011 22:05


très content d'avoir contribué à la réalisation du jouquet,au cours du succulent repas le jour de l'inauguration ,j'ai pu constater que convivialité et fraternité n'étaient pas usurpés chez les
paloumayres

bonne chasse

JJ